Bernard B, Pauses surréalistes/Création/Feuilletons/Littérature/Littérature/Prose

Bernard B., Pause surréaliste 5 (Saison 2)

sous les pavés de pierre de lune rousse c’est une plage de sable fin qui glisse entre les six doigts translucides de l’humanoïde aux mille souvenirs bien ancrés dans sa mémoire cache-cache où s’effleurent des corps célestes munis de lampes hallucinogènes où se bousculent des chimères sans queue ni tête où un quartet de soldats … Lire la suite

Bernard B, Pauses surréalistes/Création/Feuilletons/Littérature/Littérature/Prose

Bernard B., Pause surréaliste 4 (Saison 2)

d’un aéronef à voile aux couleurs de l’arc-en-ciel l’intrépide amazone de turbulence saute sur son cheval ailé puis tombe de haut quand elle atterrit au Zadiland qu’elle parcourt de long en large et de haut en bas en passant par les quatre coins d’une vaste pièce de théâtre de rue à sens unique en son … Lire la suite

Bernard B, Pauses surréalistes/Création/Feuilletons/Littérature/Prose

Bernard B, Pause surréaliste (saison 2, 3)

sous une lune de miel de montagne russe la jeune australopithèque issue des beaux quartiers d’orange amère du miocène supérieur songe à la pinacothèque andalouse qu’elle a visitée le jour d’après la nième extinction de l’oiseau rare qu’Audubon immortalise dans son carnet de dessin au nombre infini de feuilles d’eucalyptus pendant que l’homo sapiens sapiens … Lire la suite

Bernard B, Pauses surréalistes/Création/Feuilletons/Littérature/Poésie

Bernard B., Pause surréaliste (saison 2, 2)

une jeune dame âgée de cent septante-six ans aux cheveux poivre et sel de mer rouge       tente une énième fois de nager dans le sens inverse des aiguilles d’une montre afin de remonter à contre-courant le tourbillon de l’onde radio portative qui diffuse à satiété du Satie répétant en boucle d’oreille grande d’attention ses Gymnopédies … Lire la suite

Bernard B, Pauses surréalistes/Création/Feuilletons/Littérature/Prose

Bernard B, Pause surréaliste (Saison 2, 1)

sept minutes après s’être enfuie de l’île du diable la coccinelle mutine conservant sous ses élytres divins son pense-bête à bon dieu ou à bonne déesse survole la baie des anges déchus puis se pose en hélicoptère sur le toit végétalisé de la tour de Babel comme le jour d’après l’effondrement du bloc-notes de musique … Lire la suite

Remembrances, Ahmed Slama

Ahmed Slama, Tablées familiales

… nous nous réunissions chaque soir, dîner à la cuisine, autour de ces tréteaux surmontés d’une planche, ornée de trois paniers en osiers débordant de pain coupé en quinconce ; au centre, la marmite immergée de bouillon fade, marron translucide, y baignaient haricots verts pois chiches boulettes (illusion) de viande flaques de pommes de terre… … Lire la suite