Cinéma/Critiques/Spectacle

Les Indes Galantes par Clément Cogitore : la rage sensible

À tambours battants, cœurs qui respirent. La caméra est fluide, elle est là, au cœur de l’action ; comme un spectateur de la foule qui tente d’apercevoir le spectacle, par-dessus une épaule, entre deux corps énergiques qui s’agitent. Les percussions se font violentes, le sang bat fort dans les tempes. Crispés par l’effort, les visages impriment … Lire la suite

Critiques/Théâtre

In the Eruptive Mode de Suleyman al-Bassam aux 20 ans du festival Passages de Metz : faire éclater la souffrance des femmes au cœur des Printemps arabes

Le festival de théâtre et des arts de la scène « Passages », qui se déroulait à Metz du 5 au 14 Mai[1], proposait pour célébrer ses vingt ans une édition centrée autour de la région méditerranéenne, avec une programmation proposant des spectacles issus du Maroc au Koweït, en passant par la Tunisie, le Liban, la Syrie, … Lire la suite

Critiques/Littérature/Théâtre

« Il n’y a pas qu’ Ikéa, les polars et les séries suédoises dans la vie »

Il y a aussi le théâtre contemporain dont Lars Norén est le « grand classique », monté régulièrement dans nos théâtres.  Le poète devenu à la fin des années 70, un dramaturge fécond. Dès lors, la Suède n’est plus un pays de cocagne, celui de la social-démocratie providentielle et tolérante : on assassinera son premier ministre, Olof Palme … Lire la suite

Critiques/Théâtre

Démêler la nuit, Grégory Pluym, mise en scène Nicolas Zlatoff aux Journées de Lyon des auteurs de théâtre : La Nuit au théâtre

Il faut toujours de la lumière pour éclairer les pages blanches d’un livre ; il faut toujours du noir au théâtre ou plutôt montrer comment nous allons toujours de la lumière aux ténèbres dans nos vies et sur un plateau ;   c’est peut-être cette expérience –là que je fis alors que la nuit était tombée sur la … Lire la suite

Critiques/Humeur

Ahmed Khettaoui, Regard : Les veuvages des dogmes

Simuler, comme on le fait de nos jours, une reconception des ères dogmatiques consécutives de l’histoire de l’homme au fil de « pensées » spirales, boîteuses, c’est à mon sens simplement octroyer à la cécité mentale et morale une mesure « spirituelle » doctrinale naïve, parce qu’idéaliste quelque soit sa tendance. Ou c’est peut-être plutôt … Lire la suite