Remembrances, Ahmed Slama

Ahmed Slama, Tablées familiales

… nous nous réunissions chaque soir, dîner à la cuisine, autour de ces tréteaux surmontés d’une planche, ornée de trois paniers en osiers débordant de pain coupé en quinconce ; au centre, la marmite immergée de bouillon fade, marron translucide, y baignaient haricots verts pois chiches boulettes (illusion) de viande flaques de pommes de terre…

… chaises cuisine, deux, on les réservait aux parents, le reste, on se collait à l’assise des tabourets, genoux hauts veillant à ce qu’aucune parcelle de jambe ne rentrât en contact avec les pieds, glacés de rouilles, tabourets…

… assiettes creuses, louche malicieuse suffisait à les remplir. Symphonie des cuillères ronron des couteaux sur les carcasses panaires, ce contre point, la mastication ostentatoire du père, chacun sa manière de s’y dérober, l’un gobant son assiette d’un trait pour aussitôt s’exiler ; un autre coude collé à la table, livre ouvert, s’emmurait, pages ; il y avait celui qui, visage fermé, canalisait ses sens sur le ragoût quotidien, cet espoir, éluder son ouïe ; moi, je me projetais vers ces matinées solitaires [1], et quand j’y échouais, m’amusais de tout, ces pois chiches plissés, mines renfrognées, pulvérulence des pommes de terre, haricots rongés de cratères, ciselures des boulettes…

… puis, dissipation, plus aucun bruissement masticatoire, père désormais terré, séjour [2], y dégustant son clope digestif…

extrait de Remembrances, Ahmed Slama

https://www.hypallage.fr/slama_hypallage.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s