Création/Littérature/Poésie

Laetitia Gand, dans la poubelle

dans cette maison abandonnée
s’est créé une crèche.
La poussière a marqué son territoire,
mouches mortes,
araignées comblées.
Les fenêtres filtrent la lumière
faut dire on a laissé des traces de doigts sur les carreaux !
Un néon est resté allumé
et crache sa luminosité
comme un grand-père affalé sur sa canne
crache ses poumons en avançant
tel un escargot baveux.
Le chien est mort,
les fourmis le visitent…
Sa gamelle de croquettes
est un festin où s’invitent la faune du coin.
La moisissure excite  !
La cerise sur le gâteau arrive
en rejoignant la poubelle.
Une odeur pestilentielle
à vomir ses tripes.
Pince à linge sur le nez s’il-vous-plait !
et le regard se rebute en soulevant le couvercle;
une nature morte digne d’un Cézanne,
revisitée en version 3D
des temps modernes,
version olfactive.
Comme la maison doit être remise en état
pour retrouver une seconde jeunesse,
on vide la poubelle pour commencer
la besogne
et sans rechigner
quelle ne fut pas la surprise
de se retrouve en pays Liliputien
dans une crèche !
Gentils asticots
tous beaux, tous blancs
attendant et gesticulant
dans les bas fonds
l’heure de la tétée
et si l’on écoute bien
on entend le tintamarre des criards.

La maison est une vraie caverne d’Ali Baba !!

 

Laetitia Gand

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s