Création/Littérature/Prose

K. von Gella, Lettre à Bertrand Augier de chez Antigone 14

Extrait du « Recueil pratique de contre lettres-types à l’adresse du monde éditorial dans son ensemble, en vue de son édification par voie de pénitence« . Certaines ont déjà été publiées dans les revues Le Traversier et L’Ampoule.

 

Cher Bertrand Augier de chez Antigone 14,

Permettez-moi de vous dire que vous faites exception culturelle dans le monde des lettres et qu’il était temps pour moi de vous en déloger afin de révéler aux yeux de tous l’étrangeté de votre sous-espèce. Vous appartenez à un genre rare et précieux au lambda du clavier, lequel vous poussera un jour aux nues du panthéon éditorial (ou cryptozoologique) rien qu’à lire votre lettre de refus (conservée en relique dans le formol) !

Mais quoi ! Vous avez une manière si pointue, si éclairée et éclairante, si travailleuse, si correctrice, bref, si éditrice d’envoyer paître l’écrivain vers d’autres prés que ceux de votre 5e arrondissement (le 6?) qu’on s’en prendrait d’un coup à se satisfaire de votre retour et de s’en croire, ma foi, tout publié, comme après une apposition des mains sur le clic gauche d’ « envoyer ». Croyez-moi : sans même y songer, je me suis levé, j’ai marché et me suis précipité sur ma page Wikipédia pour y ajouter sous votre patronage le roman social finaud (et du coup parfaitement abouti !) que vous veniez pourtant de me refuser, avouant par la même occasion et avec à ma suite la cohorte des écrivains indépendants, bohémiens en voyage, à savoir les plus insignifiants (oui, la phrase commence à peser, ça aussi, vous l’aviez vu…), avouant donc que je gère et alimente moi-même mon auto-encyclopédie, à l’image de mon oraison nécrologique, toute imbue de ma gloire post mortem sans paraître toucher le moins du monde à la charogne (j’ai un pseudo inattaquable) ! Ouf !

Ainsi donc, vous venez depuis votre 5e arrondissement d’accomplir un geste de gentrification littéraire remarquable, lequel nantit d’une pichenette les auteurs en indigence bibliographique et retourne d’un gant (même pas beurre frais) un refus tranché en miracle éditorial !

C’est pourquoi, cher Bertrand Augier, je proposerai en temps voulu votre canonisation littéraire et témoignerai de la vérité de votre pouvoir apotropaïque, Wikipédia à la main, comme Rousseau son tapuscrit !

J’en suis même rendu à me demander si, depuis votre niche du 5e arrondissement (est-ce une cave ou un placard comme tant d’autres ?), si vous n’officiez en réalité qu’en ce sens. Car en vérité, vous n’avez somme toute jamais publié directement (physiquement, j’entends) le moindre bouquin ! Il est où alors !?  Non, vous êtes un éditeur symbolique, préférant la prestidigitation éditoriale aux salissures de l’encre fraîche, parce que, à vous chercher sur tous les bottins professionnels, on se tape un vrai chemin de croix à vouloir vous dénicher, cher Bertrand Augier de chez Antigone 14 (c’est ton pseudo sur Clash of clans ?). C’est à se demander, je vous jure…

Ainsi ne seriez-vous qu’un mythe littéraire parmi d’autres… Mais je garde foi en vous, Bertrand, autant qu’en mon manuscrit social finaud , c’est dire…

Alors, dans le doute, je vous baise tout de même les mains (un petit stigmate?),

 

  1. von Gella
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s