Création/Littérature/Poésie

Julien Choffat, Abandon

Frissons d’éclairs fumants, effluves bouillonnantes
Tout le corps est tendu dans l’invisible attente
Une goutte de sueur tombe opale, plic-ploc
Mêlée de doux baisers, nos bijoux s’entrechoquent

Ta main furtive s’empare d’un de mes vêtements
Et c’est comme un oiseau qui s’envole en passant
Notre étreinte est joyeuse, pleine de tendre fièvre
La pénombre est propice, ma joue contre tes lèvres

Comme la chambre résonne de nos rires de plaisir !
L’atmosphère est brûlante, peuplée par nos soupirs
Lentement nous nous offrons l’un à l’autre tels

Des lutins ou bien des anges se brûlant les ailes
Dans le fleuve de tes cheveux je me suis noyé
De tes bras câlins amis mon amour tu m’as sauvé

Julien Choffat

Publicités

Une réflexion sur “Julien Choffat, Abandon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s