Création/Littérature/Prose

Pascal Dandois, Mumuses (2)

DAVIDEVA

Pendant que je me délectais à regarder le jolie visage de ma voyante occasionnelle, que je laissais me lire les lignes de la main, histoire de passer le temps en sa compagnie, je lus quant à moi sur son minois, une drôle d’expression, un trouble, un truc bizarre, une anomalie, comme si, il me manquait une ligne manuelle, comme si, j’étais un genre… « D’ handicapé du destin ». A un moment, histoire de dire une connerie, je m’apprêtai à lui demander si je ne devrais pas y rajouter une ligne de coke… et puis finalement… non… je me tus.

 

CHARNELLA

Dans un centre commercial, juste devant moi, en retirant son téléphone de sa poche, l’étrangère, une jeune femme fit tomber une liasse de billets, je la ramassai le premier. Dilemme : garder l’argent ou le lui rendre ?  Sur mes deux cannes je la rattrapai tant bien que mal, et lui tendis son argent… Il s’avéra que c’était une prostituée qui crut aussitôt, que je voulais louer ses services. Dilemme : comme elle était très jolie…

 

SYBELLINE

Elle était plutôt jolie, et elle allait me dire son premier poème, quand, stoppant net son élan, poétique, un troisième larron de copain, revint du tabac. Alors à la place elle dit :

« Solcarlus !

On se tape une nouvelle bière

Ou on s’encule !?? …

(Je me chargerai peut-être, plus tard, d’écrire une suite à celui-ci, de poème.) (Elle devait en être à son deuxième litre de bière) Puis elle me dit, « dis-donc, t’es quand même bien abimé. », en me regardant marcher avec mes béquilles.

-Ça va guérir ? Me demanda-t-elle.

-Non, répondis- je, à moins qu’on invente la régénération cellulaire.  Et la voila qui me serre dans ses bras, et c’est doux.

-Tu vas te branler en pensant à moi ? Ajouta-t-elle.

-Euh…peut-être… tiens, maintenant que tu en parles…

-Moi, oui, me dit-elle

Puis un gros con manque de la heurter avec sa bagnole d’enculé, et il  nous engueule, nous menace, nous insulte, elle, pour lui répondre, entre autre, elle crache par terre, moi je dis « C’est toujours les piétons qui ont priorité » (mais en fait, je ne suis pas si sûr que ce soit vrai)…On se tire de là, puis, « au revoir », je m’éclipse dans le métro.

 

LEONNELLE ET NAPOLEONIA

A la jolie fille que je vis ramasser des coquillages sur la plage, je demandai pour faire connaissance en plaisantant : « Vous avez perdu quelque chose ? » pour toute réponse, elle me tend une main ouverte pour me montrer les coquillages qu’elle récolte, alors j’en ramasse moi aussi pour les lui donner, sans jamais réussir à lui extorquer le moindre mot… plus tard, j’allai chahuter dans la mer avec des camarades de mon âge, en tombant d’un bateau gonflable, dans une cohue aquatique, je mis accidentellement un doigt entre les deux seins conséquents,  d’une ravissante  fille de 15, 16 ans, une sueur froide me parcourut la moelle, et je retirai illico ma phalange. Elle non plus, ne me dit pas le moindre mot.

 

BRUNELLE

Au lycée, lors d’un chahut à la cantine, ces petits cons de camarades de classe, lui avaient mis la main dans le gros pot de fromage blanc, elle allait partir nettoyer ça, quand je lui demandai de me montrer « l’étendu des dégâts », ce qu’elle fit sans réfléchir, moi d’un coup de labiales et de langue, je lui aspirai ce fromage gluant, de telle sorte qu’il n’en resta rien d’autre que ma salive sur ses doigts. Ca la fit beaucoup rire.  «  Sais- tu où j’ai bien pu égarer ma main avant ? » Me demanda- t- elle.    « Arrêtes, tu m’excites » lui répondis-je. Elle était sympa cette fille,  nous n’aurions pas dû (moi le premier) lui « offrir », même  pour déconner, dans un carton emballé dans du papier cadeau, cette demi-douzaine de têtes de canards morts, trouvées chez un boucher, des têtes auxquelles on avait ajoutées des clopes aux becs. C’était son anniversaire. C’était bien trop de mauvais goût, à l’inverse de ce fromage blanc.

Pascal Dandois

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s