Poésie

Benoît Jeantet, Le ciel a des jambes, 2

12

Si près du précipice
certaines phrases reviennent
tes jambes mourront avant moi

13

Une chenille progresse
vers la pelouse pelée
et c’est l’effervescence

14

La tristesse cet été
n’est qu’à une courte
portée de jupe

15

Le temps grince
c’est un soir lacté
où nos âmes se dérobent

16

La brume se lève des terres

ton sourire alors c’est

comme si le monde flottait

17

Pluie acide et mon café
fait son œil de sel
La jeunesse a un drôle d’air.

Benoît Jeantet

Publicités

3 réflexions sur “Benoît Jeantet, Le ciel a des jambes, 2

  1. Bien réussi. Mais il ne faudrait qu’un poème à la fois. Que le premier soit suivi d’un deuxième, par exemple, nuit à son effet, à sa propagation dans le silence en quelque sorte.

    • en regardant la présentation de cette création je pense plutôt qu’il s’agit d’un seul poème comprenant une série plusieurs strophes de trois vers numérotées ou je dirais même que la numérotation constitue à chaque fois un vers isolé… ah ah, why not ?

    • L’ensemble de la série était présentée sous un seul titre, sur un document -pas comme un recueil mais bien comme un fichier ; la seule séparation avait lieu entre ce que la première publication proposait et le début de celle-ci (que j’ai coupé pour éviter qu’on se lasse à la lecture, suite à la remarque faite sur l’article 1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s