Ahmed Slama, Topologie des clopes/Prose

Ahmed Slama, Topologie des clopes, Chapitre 8 : l’ennemie Hidalgo.

… on va prendre les quêteurs de mégots pour des sexistes primaires, après La Rosée. La Pluie. Une Femme. Voyez tous leurs ennemis sont des femmes. Un hasard ? Peut-être. Ou est-ce seulement une volonté féminine de castrer le symbole phallique cristallisé par ces tiges de cigarettes. Nous n’en savons rien. Et puis, pour en revenir à cette Femme, ce n’est pas n’importe qui ; responsable politique de premier plan. Maire de Paris : Anne Hidalgo et sa loi, 68 euros d’amandes pour tous ceux qui jettent leurs mégots sur le trottoir ; une hérésie, une catastrophe pour les chasseurs tabagique.

On les voit d’ici les fumeurs de première main, frileux, prendre peur, écraser leurs cigarettes sur les éteignoirs, striés, des poubelles parisiennes en fonte et balancer le mégot dans les sacs translucides plastiques suspendus, que faire dès lors ? s’interroge le déterreur nicotinique… se pencher dessus ces poubelles, tendre le bras au fond de cet trou béant et fouiller ? Non, très peu pour lui. Ça serait une aubaine pour ses véritables ennemis, entreprises de tabac, qui le feraient passer pour un vagabond, vulgaire, farfouillant dans les poubelles municipales. L’industrie du tabac se gausserait alors…  non, le quêteur nicotinique, nous l’avons vu, son territoire, c’est le sol, la terre, idéalement le caniveau, ce pli où il pêche les mégots, coins et recoins des rues …

On nous dit que mesure a été prise pour dans un but écologique, mais il n’en est rien, le chasseur de clopes n’est pas dupe ! faut pas croire ; hein,  il semble évident que le tout puissant Lobby du tabac n’y est pas étranger à cette loi, nouvelle, lobby qui voudrait annihiler cette figure rebelle qui réussit à cloper sans lui céder un centimes. Et pourquoi L’Hidalgo, dans une vision écoresponsable justement, n’emploi-t-elle pas les chasseurs de mégots, eux sont à les plus à mêmes de recycler tous ces mégots jetés à terre, sans répression, sans amandes, non… au lieu de s’éteindre dans les poubelles, parmi les déchets ordinaires, elles accèderaient à une vie, seconde, d’utilité publique, rassasiant les faims tabagique des fumeurs de seconde main…

Ahmed Slama

ahmedslama.net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s