Événements/Expositions/Manifestations

Chroniques de la Biennale de Venise, 7/7 : Aujourd’hui, pour ma part

Une biennale accomplit un travail de signification. En réunissant des oeuvres dans une problématique elle leur fait manifester un sens, qui serait autre si leur entourage et la problématique étaient autres. Un sens provisoire, en somme.

Prenons Demonstration Drawings de l’argentin new­yorkais Rirkrit Tiravanija. Ces dessins prennent parti pour les manifestants de Bangkok qu’ils nous montrent en train de lutter contre la dictature. Tiravanija a rétribué des artistes thaïlandais pour qu’ils dessinent à partir de photographies publiées dans un journal américain. À travers ces dessins faits par des Thaïlandais, c’est le peuple de Thaïlande qui continue de s’exprimer : en ne se substituant pas à celui­ci, le New­yorkais a évité la condescendance.

Maintenant souvenons­-nous de Paperwork and the Will of Capital*. Rien ne nous y oblige, bien sûr, mais admettons que nous ayons sa leçon en tête. « Parfois, les communistes se font complices des capitalistes » murmuraient les fleurs de Taryn Simon. Tiravanija, en bon capitaliste, n’aurait­il pas délocalisé sa production vers un pays à bas salaire ? Sa position en faveur du peuple thaïlandais ne repose­-t-­elle pas sur une exploitation de ses travailleurs ?

Ce travail de signification s’accomplit aussi par des oeuvres collectives lorsque l’artiste a sollicité la participation de non­artistes. Prenons Frequencies d’Oscar Murillo. Des élèves dans le monde ont représenté leurs activités quotidiennes sur des toiles fixées sur leur table. La signification qui nous touche n’est pas dans ce que ces visions d’enfants montrent mais dans leur apparition même à nos yeux. Leurs mains les ont coloriées et les nôtres les manipulent, de ces toiles s’exprime une injonction : rendre proche le lointain.

©David Zwirner Gallery, New york

©David Zwirner Gallery, New York

 

Ce travail de signification s’accomplit encore grâce à une décision de monsieur Enwezor, celle proposer des œuvres actualisées par la voix et le corps : worksongs américaines, Non consumiamo d’Olaf Nicolaï, Latent Images, Das Kapital, toutes ces œuvres sont dites par des acteurs présents en chair et en os, palpables. Et qu’importe que le sens m’échappe ! Le texte a quitté le monde des idées pour venir toucher notre oreille.

À nous de donner suite.

Pierre Morens

*Voir article 5.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s