Poésie

Jean Leznod, Le Souffle

Je sens qu’il veut me dire quelque chose

Il est d’abord léger, on l’entend à peine

Le bruissement d’une rose

D’une rivière souterraine

Il vient me chatouiller les narines

Un esprit aventurier, un vrai

Dont je flaire les velléités divines

De sans cesse voyager

Est-ce son parfum iodé

Ses longues pérégrinations

Qui lui donnent son air de « tout excité »

Dans sa robe chargée d’émotion

Toutes ces beautés en lui engrangées

S’en priver serait damnation !

Il me parle et il me dit, si tu restes ici

Dans le noir désespoir tu risques de fondre

Viens, suis moi et tu verras du pays

Ne traine pas là à te morfondre

De par le monde la vie est si jolie

Jean Leznod

http://www.magiedumot.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s