Nouveautés

LE WEEK-END DE LA RENTRÉE LITTÉRAIRE : Le Péché, Seydou Koné

Seydou Koné est le neveu du célèbre écrivain Amadou Koné (Les frasques d’Ebinto, Le Respect des morts, Jusqu’au seuil de l’irréel…). Né en 1982, il débute sa propre carrière d’écrivain à vingt-deux ans et a aujourd’hui trois publications de roman à son actif.

Lorsqu’il parle de son dernier livre, Le Péché, Seydou Koné parle d’un « roman universel ». Armé d’un style simple mais solide, il évoque la prostitution, l’insécurité, la corruption, la misère et le coût insurmontable de la vie de son pays, la Côte d’Ivoire.

Extrait (p.11) :

Contrairement aux autres quartiers modernes de la ville, Sokoura tait un quartier précaire. Là-bas, il n’y avait presque rien. Aucune rue n’était asphaltée. Les problèmes d’eau exaspéraient les habitants. Aussi la trop grande misère des gens avait-elle contraint beaucoup d’entre eux à faire des branchements anarchiques d’électricité pour donner de la lumière, la nuit venue aux sales rues du bidonville.

Ce qui choquait le plus, c’était la multitude des maisons en banco. Presque toutes les maisons de Sokoura étaient construites avec de la terre et de la paille. Les quelques maisons en briques appartenaient aux gens aisés du quartier.

Bamba n’arrivait pas à comprendre qu’un quartier, même très pauvre, n’ait pas d’infrastructures. C’est-à-dire des routes bitumées, un hôpital, une salle de cinéma.

Il sortit de son quartier.

Il marchait maintenant sur la chaussée principale d’Abadoukro. C’était sans doute l’une des rares voies bitumées qui menait à la ville située à vingt kilomètres.

le péché

La quatrième de couverture présente ainsi le roman :

« Au lycée, une profonde amitié naît entre deux jeunes hommes, Bamba et Yacou. Un brillant avenir les attend. Devenu tous deux des cadres dynamiques, le sort frappe Bamba. Il découvre sa stérilité. De son incapacité à concevoir un enfant avec Akouba, son épouse, cette dernière menace de le quitte. Bamba, prêt à  tout pour ne pas perdre sa femme, supplie alors son ami de jeunesse d’accepter de sauver son couple en ayant des relations sexuelles avec Akouba. Yacou accorde une suite favorable à la demande de son ami. Un enfant naît de cette liaison. Cette naissance, qui a permis à Bamba de sauver son couple, lui offre également l’héritier tant désiré. Mais Yacou saura-t-il conserver longtemps le secret de cette engeance, surtout lorsque le fruit de cette relation adultérine devient un cadre supérieur, compétent et admiré ? »

Seydou Koné se définit lui-même comme un « écrivain engagé et misérabiliste ». Un misérabilisme qui est pour lui l’outil le plus efficace pour dépeindre avec la plus grande justesse factuelle et émotionnelle les aspects les plus misérables de la vie sociale dans laquelle lui et ceux qui l’entourent évoluent.

Mathilde Rouxel

 

Publicités

2 réflexions sur “LE WEEK-END DE LA RENTRÉE LITTÉRAIRE : Le Péché, Seydou Koné

  1. Excellent article sur le roman « Le Péché » de l’auteur ivoirien Seydou Koné. Bon travail du magazine Infusion Revue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s