Littérature/Littérature/Poésie

Infinitésimal, Sandrine Davin

Comme un grain de sable qui
S’évade dans les airs,
La vie ne tient qu’à un fil.
Nul ne sait où le grain
Va échouer …
Sur la joue d’un enfant,
Aux rêves infinis.
Sur les lèvres d’un amant,
Aux allures timides.
Sur les cheveux blancs
« D’un vieux » sur un banc
Songeant au film de sa vie.
Tout ne tient qu’à un fil …
Le grain poursuit son chemin
Sans même se retourner.
Il s’arrêtera bien
Un jour ou l’autre de tourner.
Les aiguilles du temps se sont
Eteintes,
Le grain s’est fait soufflé.
La vie continue, demain il fera jour …
L’enfant ne croira plus en ses rêves.
L’amant déposera les armes.
« Le vieux » glissera vers l’infinitésimal.
Demain, il fera jour …

Sandrine Davin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s