Poésie

Midi convergent.

Sandwich au poulet

Des frites, des frites
Trois olives vertes et mon voisin de table
Il voulait engager la conversation et moi pas
Alors, c’était du feu
Je lui donnai du feu
Et c’est parti
Pour la diététique
Le temps qu’il fait
La circulation en ville
La ville qui ne désemplit pas…

Je l’écoutais, l’écoutais
Jusqu’au bout

Jusqu’à ce qu’il n’y eut plus rien

A écouter
Plus de diététique
Plus de ville
Plus de débit
Plus de voisin de table
Rien
Que mon sandwich au poulet
Toujours inentamé
Traînant là sur la table
Et moi repu
Hoquetant péremptoire

Je l’écoutais, l’écoutais
J’avais très faim.

 

 

   Aziz Zaâmoune

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s