Poésie

Benoît Jeantet, Poésie

Il neige
et les rêves sont des billes de bois noir
Des billes de bois noir
que les hommes de l’art flottent
au seuil de l’aube et des scieries

Le désir
parfois
c’est juste là
tout au bord de l’eau
qu’il va naître

Il neige
et les rêves sont des billes de bois noir
Tant de fois tu t’es levé
Sale hirsute et de méchante humeur
remâchant sous la bâche d’une terrasse battue par les pluies
mesquines de décembre
Ces jours où le désespoir est en solde

Il neige
et il y a ce goût de malheur
bien calé au fond de la bouche
et les rêves sont des billes de bois noir
au ras de l’eau frissonnant de quelque chose

Il neige.

Ce soir
les nuages
ça fait
comme
une troupe
ça fonctionne
pareil
ça
ressemble
à un film
de mecs
un système
de
défense collective.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s