Littérature/Poésie

Ceci est mort corps

JE SUIS UN HOMME TORDU
PETITE PEAU BRILLANTE
TU ES REVENUE EN ODEUR

DE SAINTETE

TORTUEUX
EXSANGUE
RAMEAU

Je ne veux plus baiser

Avec toi

Corps battant

Comme un oiseau

Mourant

FIERE POITRINE

HAUTAINE

JACOPONE DA TODI !

JACOPONE DA TODI !

JACOPONE DA TODI !

Proteggimi da questa somaraggine…

Frère âne

Frère âne

Alice

Gabrielle

Et Florent

Pierre

Lola

Et Natasha

Anne

Cinquante ALICES

CINQUANTEs

De glorieux seins

Frère âne

Mon frère

Jacopone da Todi

Jacopone da Todi

Jacopone da Todi…

___________________________________________________

Sainte Arabe

Des pays en guerre

Je reconnais

J’apprécie

Ce fait :

J’ai un jour dit

« tes ongles peints te vont bien »

Et depuis

Ils le sont constamment

Sainte Arabe

Des pays en guerre

Où les trottoirs sont écaillés

 ___________________________________________________

Parfois nous parlons des seins

De Lola

Et nous concluons

Qu’ils doivent être confortables

 ___________________________________________________

Bien, j’ai déjà écrit des centaines de fois

Que j’aime les dents-bibelots

Que j’aime les dents-bibelots… !

Comme ces conneries en cristal

Que les amis italiens de la famille

Gardent dans des présentoirs

En cristal

Sur son petit piédestal

Une vierge (assez difforme)

Tient un Jésus

Déjà vieux

Mais avec un corps GROSSOLANO de bébé

(Suppellettile)

il faudrait penser

au marché des reliques

un bon filon

pour se faire un paquet de

fric

Et j’ai les cinquante dents-bibelots

Du Christ

 ___________________________________________________

Je suis un Homme tordu

La racine d’olivier

Jo

Et son torse recousu

Ont évité la mort

Quand j’étais plus petit

Il me construisait des lance-pierres

Avec un morceau de semelle

Et la lampe torche

Eclairait la colline d’en face

 ___________________________________________________

Je suis un Homme tordu

Viens ramper dans mes bras

J’ai séjourné

___________________________________________________

Je dois

Aller

En

Italie

Je dois aller en Italie

Jupes svolazzantes

Polka dots

Pales jambes

Lèvres agressives

Rouge Italie

Paris n’est plus la capitale

Chaleur d’un corps

D’oiseau mourant

Palpitante

Frottement

Reine abeille

Bombée

Je dois

Aller

En

Italie

et

Laisser tes reliefs

Dans les bandelettes
De ton lit

Désordonné

De ton appartement

Désordonné

De Canut

Les reliefs

Les reliefs

Les reliefs

RELIQUAT

Tendre amoureuse

Triste amante

Décevante attraction

Sueur parisienne

Abordable désir

Etreinte aisée

Piccola parigina

Je dois aller en Italie

Jupes svolazzantes

Etc…

 ___________________________________________________

Je suis un Homme perdu

Frère âne

Jacopone protège-moi

J’ai pénétré les églises

Et j’ai volé les objets sacrés

JACOPONE PROTEGGIMI

Russo Amorale
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s